Poissons de lune (détail), octobre 2008

 

Cheminement...

 

Laurence Moussel, les pieds dans la terre,
la tête dans la lune...

Au début il y a la terre, bien noire, fusain donc…
des champs de terre. Terre labourée, griffée, déchirée, mais pleine de vie. Les corbeaux s’y attardent, se regroupent. Puis l’eau est venue, que d’eau ! Le flux, le reflux, les fleuves, les marées, l’océan, le sable… L’eau a creusé, raviné. Alors les poissons ont surgi, brillants, seuls ou en groupe, dans les flots ou à contre courant. Ils remontent souvent vers la lumière, vers le ciel, la lune dorée. Ces poissons carnivores croquent la vie à pleines dents, ils jouent, parfois
dangereusement mais toujours avec malice. Ils se poursuivent, se cachent, glissent entre les eaux.

Illustratrice pendant 25 ans, j’ai toujours dessiné les animaux, pour la presse, l’édition jeunesse, les jeux. Graphiste par ailleurs, je me lance dans la peinture en 2005. Mes toiles abstraites évoquent la terre, les labours, les rivières, la mer. Puis l’envie de dessiner est revenue… avec les poissons ! De nouveaux les animaux…
Grands poissons sur papier au fusain, au crayon et à la feuille d’or, parfois au bic, ou à l’aquarelle.

Et maintenant, j’aperçois un vol de corbeaux !

4 janvier 2016